Du feu, pas du vent – et une étude des suffixes

Le peuple à l’époque de Jérémie prenait la Parole de Dieu bien à la légère : « Ses avertissements ne sont que du vent et ses menaces n’arriveront jamais ! » Mais Dieu donne à Jérémie — et à nous — une autre perspective sur sa Parole. Les suffixes pronominaux nous aideront à la saisir.

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s